Découvrez le système VIGIK

Les progrès technologiques donnent lieu à des innovations intéressantes utilisées pour des questions de sécurité. Le produit VIGIK qui en fait partie est un dispositif mis en place par la poste française. Il permet aux gestionnaires d’immeubles de contrôler et programmer l’accès physique aux logements, par les résidents d’une part et les agents de la poste ou d’autres professionnels d’autre part. Cet article fournit de plus amples informations concernant le système VIGIK.

VIGIK : de quoi s’agit-il réellement ?

VIGIK est un système de sécurité qui détermine qui a accès à un immeuble, à quel moment et pour combien de temps.
Caractéristiques
Le système VIGIK englobe :
• Les badges : supports portant les requêtes d’accès, ils sont seulement accessibles aux occupants de l’immeuble et à certains prestataires de service (Poste, plomberie, EDFI, presse,…). Cependant, pour les prestataires, ils sont à renouveler puisque chaque badge reste actif pendant moins de quatre jour.
• Un lecteur : il est placé devant l’immeuble et vérifie les données du badge.
• Une centrale : elle actionne l’ouverture de la porte d’accès après que le lecteur ait reconnu le badge, mais bloque l’accès dans le cas contraire. Un gérant d’immeuble peut disposer de plus d’une centrale.

La fiabilité et la sécurisation des données sont l’une des caractéristiques de VIGIK. Par exemple, les informations sur les badges sont cryptées (cryptographie RSA 1024 bits avec clé privée / clé publique) et tous ses éléments d’authentification sont signés. De plus, un badge ne peut plus être utilisé lorsqu’il est égaré.

Kit mini centrale VIGIK HEXAPLUS GSM + Tête de lecteur format T25 (Réf. 696131) + Bloc GSM avec forfait DATA Light 10 ans inclus REF: 696547

Les utilisateurs de VIGIK

Les formalités relatives à la certification des produits VIGIK sont du ressort du Laboratoire National d’Essai (LNE). C’est la structure que l’association VIGIK a choisie pour fournir la spécification aux professionnels qui désirent utiliser le système. Après un audit de certification réalisé dans les locaux de l’industriel désirant exploiter VIGIK, le LNE procède à la validation du produit en conformité qui doit être désormais développé par le nouvel utilisateur de la marque. L’audit des procédures utilisées par l’entreprise et l’inspection de son stock de matériel à exécuter chaque deux ans, lui incombent de même.

Comment fonctionne le système de contrôle d’accès ?

Le fonctionnement du système VIGIK repose donc sur les trois éléments suscités : centrale, lecteur et badge. Il faut néanmoins préciser que les badges des prestataires sont des clés électroniques qui doivent être fréquemment rechargées et renouvelées. De ce fait, tout agent de la poste doit recharger au préalable son badge VIGIK au niveau du système de chargement de l’établissement. Ce n’est que par la suite qu’il peut commencer à distribuer les courriers. À l’entrée de chaque immeuble, il présente son badge VIGIK au lecteur portant le même logo. Un rapide contrôle logique s’effectue alors au niveau de la centrale au bout duquel la porte se déverrouille ou non.
Pour ce qui est du renouvellement des badges, il faut compter un intervalle de cinq jours. Cette opération requiert la connexion de tous les établissements à l’un des serveurs centraux qui s’occupe de la transmission des requêtes signées par la Poste. L’on peut avoir accès à ces demandes dans n’importe quelle station de l’établissement.
Par ailleurs, le professionnel dispose d’une carte service qu’il soumet au gestionnaire de l’immeuble qui se charge de configurer les codes services dans la centrale : codes non natifs. C’est une démarche incontournable, puisque l’accès à l’immeuble nécessite l’enregistrement de la clé de sécurité de l’opérateur qui est inscrite sur sa carte de service. Les autorisations peuvent ainsi être établies : types d’opérations, horaires et jours d’intervention. Il est également possible pour le gestionnaire de paramétrer à l’avance ces codes toujours au sein de la centrale lors de l’installation du système VIGIK : ceux-ci sont alors dits natifs. Mais dans ce second cas, la présentation de la carte de service n’est plus nécessaire, car l’accès ayant déjà été préétabli.

Amélioration du contrôle VIGIK

Limites

Malgré ses atouts, le système d’accès aux immeubles VIGIK, présente quelques inconvénients. Le système n’est pas développé sur une approche moderne. La technologie utilisée date de deux décennies, fragilisant ainsi sa sécurité et sa praticabilité. En effet, les droits d’accès ne sont ni dématérialisés ni personnalisés. Les prestataires sont contraints de charger leurs badges au niveau des stations, vu que ces derniers représentent l’unique support.


Le contrôle d’accès ne peut s’effectuer qu’à l’entrée de l’immeuble. Ceci signifie qu’à l’étage, au niveau des pièces internes ou dans les locaux techniques, il est impossible d’actionner des autorisations d’accès. Quant aux gestionnaires d’immeubles, ils sont très limités dans la gestion des codes et des droits d’accès. D’ailleurs, le pilotage à distance n’est pas inclus.


Enfin, seul le type de prestataire peut être identifié et toutes les autorisations ne sont pas enregistrées. Cela montre que le système ne permet pas d’appréhender la véritable identité d’un agent entrant dans l’immeuble.

Perspectives

L’équipe de VIGIK travaille à l’amélioration de son système de contrôle d’accès. Elle cherche à :
• instaurer réellement une infrastructure de gestion de clés (PKI ) ;
• tenir compte de paramètres plus précis dans l’attribution des droits : zone de travail, itinéraires à parcourir, etc ;
• intégrer des codes natifs nationaux ;
• trier selon l’activité et la raison sociale ;
• attribuer un code service unique à chaque opérateur ;
• améliorer le reporting ;
• fournir un niveau commun pour tous les systèmes VIGIK ;
• sauvegarder les informations liées au jour, à l’heure, au code service et à l’identifiant de l’agent aussi bien quand il entre dans l’immeuble que lorsqu’il en sort ;
• attribuer des droits en cascade et des autorisations groupées lorsque de nombreuses portes d’un immeuble comportent le système VIGIK ;
• remédier aux autres insuffisances (gestion à distance, utilisation de smartphones comme matériel de support, ..) ;
• étendre les services au-delà des frontières nationales.

Retenez que VIGIK est une serrure électronique qui permet notamment à des prestataires de services d’accéder à un immeuble à des périodes programmées pour y réaliser des actions précises. C’est un précieux outil pour les gestionnaires d’immeubles en France qui peuvent ainsi maitriser les entrées et les mouvements effectuées dans leur habitat sur la base d’une certaine sécurité. Toutefois, le système affiche quelques points faibles, principalement par rapport à la gestion des zones, au suivi des utilisations, aux prérogatives du gestionnaire d’immeuble et au niveau de sécurité.